Mise en place de la réforme des rythmes scolaires

Parce qu’il ne nous paraît pas respecter le bien-être et l’équilibre de l’enfant, nous nous sommes rapidement opposés à cette réforme voulue par le Gouvernement. Pour autant, nous devons nous tenir prêt et opérationnel pour la prochaine rentrée.

Si le nouveau décret reçu le 7 mai dernier ne résout en rien les problèmes de fond posés par cette réforme, il permet toutefois une organisation différente que nous proposons actuellement à tous les conseils d’école. Au terme de cette concertation, qui prend fin le 2 juin prochain, nous présenterons les contours de la réforme appliqués aux écoles valentinoises. De l’avis général, quelle que soit la décision des conseils d’école, il ressort que cette réforme (modifiée dans l’urgence avec des délais trop courts) ne satisfait personne.